14 mars 2016

| Art & Packaging

ERWIN OLAF SUBLIME LES CRAYERES RUINART
Chaque année, la Maison de Champagne Ruinart confirme son engagement dans le domaine de l’art, et collabore avec un artiste qui livre sa vision de la Maison et de son patrimoine.
Après Hubert Le Gall l’an dernier (cf. mon billet du 7 avril 2015), la Maison Ruinart présentait le 9 mars dernier au Carrousel du Louvre (Paris), l’oeuvre d’Erwin Olaf, artiste photographe reconnu internationalement.


Lors de sa première visite à Reims, Erwin Olaf fut fasciné et impressionné par la profondeur et l’immensité des crayères et préféra donc se concentrer plus particulièrement sur les détails : ces traces laissées par l’homme et avant lui, la nature depuis la préhistoire.


A travers une série de 26 images, le photographe s’intéresse autant au sujet vivant ou nature morte qu’à la technique qu’il va déployer pour la mettre en image. En retouchant ses clichés à sa manière, ses noirs et ses blancs sont devenus des couleurs subtiles, encore plus lumineuses que s’il avait travaillé directement en couleur.


Le travail d'Erwin Olaf s’intéresse à la nature et au temps qui passe. Il raconte, via le spectre de son appareil, une histoire inédite de la vie des crayères Ruinart.


Le photographe célèbre également les 120 ans de collaboration de Ruinart avec les artistes, en réinterprétant pour la Maison, l’affiche crée par l’artiste tchèque, Alphonse Mucha, en 1896. Il réalise une Caisse-Cave : les courbes gravées subtilement dans le bois couleur craie rappellent les multiples arabesques du style Mucha ainsi que les graffitis présents au sein des crayères de la Maison.
Les 26 images d'Erwin Olaf pour la Maison Ruinart seront présentées dans les plus grandes foires d’art internationales (Art|Basel, Art Brussels, Paris Photo…).
(visuels : @Ruinart)

7 mars 2016

| Communication

KRUG REVOLUTIONNE TWITTER AVEC KRUG iD
En 2011, la Maison de Champagne Krug a créé Krug iD. Une fois entré dans un smartphone, ce numéro à 6 chiffres, imprimé sur la contre-étiquette de chaque bouteille permet de découvrir la particularité de chacun de ses flacons : vins de l’assemblage, récit de la vendange, conseils de dégustation...
Une étude approfondie a démontré que bien souvent, les consommateurs dégustant une bouteille de Krug partagent leur expérience sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Twitter. Forte de ce constat, la Maison Krug a débuté une deuxième étape digitale majeure en janvier 2016 : l’utilisation d’un robot pour sa plateforme Twitter et la création de pas moins de 800 contenus différents pour s’adresser immédiatement à chaque utilisateur qui twittera sur l’un de ses Champagnes.



Au-delà de leur valeur informative, les tweets surprennent par leur tonalité. Certaines réponses relient l’histoire des Champagnes à des éléments de culture contemporaine. Ainsi, de récentes recherches scientifiques ont démontré qu’il existe une relation directe entre la perception des sons et la manière dont le palais perçoit les saveurs. L’amateur de Krug ayant twitté le #KrugiD 108002, recevra une proposition d’écoute musicale afin d’enrichir son expérience de dégustation :  dans une vidéo, le jazzman Greg Porter livre la réinterprétation de son titre emblématique « Liquid Spirit ».