17 avril 2012

| Evénement

DEVAUX : UN CHAMPAGNE AU SOMMET
Depuis près de 7 ans, la Maison de Champagne Devaux* convie chaque année des journalistes et bloggeurs près de Courchevel. Au programme : dégustations, déjeuners avec accords mets Champagne et ski. Carnet de bulles a participé à la session 2012.


Nous avons été accueillis très chaleureusement par Laurent Gillet, Président du Directoire de l‘Union Auboise Champagne Devaux, son épouse Marie, en charge de la Communication et du Marketing, et Cédric Mer, Directeur commercial, dans le chalet loué pour l’occasion.


Les séances de ski sur le superbe domaine des 3 Vallées ont permis, lors de pauses surprises, de déguster les Cuvées D Rosé et Ultra D à 2 800 mètres d'altitude. L'effervescence était au rendez-vous !


Les dîners conviviaux pris au chalet ont permis de mieux connaître la Maison Devaux et sa philosophie, tandis que les déjeuners ont révélé toutes les richesses des flacons de la Maison.
C’est au restaurant La Bouitte (2 étoiles, Saint Martin-de-Belleville) que s'est tenu le premier déjeuner, réalisé par René Meilleur et son fils Maxime : Mise en bouche (photo ci-dessous, Ultra D), Cuisses de grenouilles décortiquées & pignons de pins cuits « façon risotto » (Cuvée D), Filet de lapin & polenta crousti-fondante, beaufort (D Millésime 2000).


Le second déjeuner a été servi à La Table du Kilimandjaro, restaurant 1 étoile (il mérite la seconde) de l’hotel Le Kilimandjaro**** à Courchevel 1850. Le menu établi par le Chef, Nicolas Sale, a véritablement sublimé la collection Devaux : Caviar Crystal (photo ci-dessous, Cuvée D), Langoustines accompagnées d’artichaut poivrade & pata negra (Ultra D), Turbo rôti au thym avec cerfeuil, poireaux & palourdes (D millésimé), Onctueux mangue & émulsion au piment d’Espelette (Cuvée D Rosé).


A noter, mon véritable coup de coeur de ce séjour pour la cuvée Ultra D de Devaux, sa robe dorée, sa grande fraicheur et sa belle complexité.


Ces deux journées ont illustré le bel esprit et la passion qui animent la Maison Devaux. Une très belle rencontre.

* Fondée en 1846 par les frères Jules et Auguste Devaux, la Maison se développa essentiellement sous l’égide de Mme Veuve Augusta Devaux. La marque est confiée en 1987 à l’Union Auboise, une coopérative réunissant plus d’une centaine de vignerons. La Maison Veuve A. Devaux est aujourd’hui installée à Bar sur Seine.