26 juillet 2011

| Internet

LE NOUVEAU SITE INTERNET DE RUINART
La Maison de Champagne Ruinart a mis en ligne son nouveau site Internet : ici. Développé par l’agence 5ème Gauche (Paris, France), le site perpétue l’univers graphique de la Marque, avec simplicité et élégance.


Le menu principal propose six entrées : La Maison Ruinart (l’histoire), Le Goût Ruinart (texte de Frédéric Panaïotis, Chef de cave), Les Vins (la gamme), Les Collections (les objets exclusifs Ruinart), Les Instants Ruinart (la dégustation) et Ruinart et l’Art (Ruinart et l’art contemporain).
Chacune de ces 6 thématiques laisse une large place à de grands visuels. La navigation sur le site est facile. Dans chaque menu, un fil d’or rappelant le muselet, nous accompagne d’une rubrique à l’autre.

 

 

Dans les chapitres Les Collections et Ruinart et l’Art, la Maison réaffirme son engagement avec les artistes les plus singuliers de la création contemporaine : India Mahdavi, Patricia Urquiola, Marteen Baas… (voir mes billets des 23 mai 2011, 17 février 2011 et 18 février 2010).






Enfin, le chapitre La Maison Ruinart propose une belle viste en vidéo des crayères de la Maison : ici.

13 juillet 2011

| Evénement

BOLLINGER : UNE DEGUSTATION AU SOMMET
Il y a quelques semaines, la Maison de Champagne Bollinger organisait un concours international, « Life can be perfect », afin de célèbrer le demi-siècle de sa cuvée Bollinger R.D. (voir mon billet du 9 juin 2011).
Ce 8 juillet 2011, les cinq heureux gagnants - venus d'Espagne, de France, d'Irlande, d'Italie et du Royaume-Uni - étaient conviés à une dégustation unique. L’événement avait lieu à la Tour Eiffel au restaurant Jules Vernes, en présence de dégustateurs, d’écrivains et de journalistes internationaux du vin.
Mathieu Kaufmann, le Maître de Chai, a présenté douzes millésimes Bollinger R.D. : 1997, 1996, 1995, 1990, 1988, 1985, 1979, 1976, 1966, 1961, 1959 et 1952.
A l’occasion de cet anniversaire, la Maison Bollinger a fait réaliser en douze exemplaires, un meuble à tiroirs contenant les douze millésimes. Le meuble numéroté 007 a été offert aux propriétaires de la marque James Bond. Un élégant clin d’œil au célèbre agent auquel Bollinger est associé depuis 40 ans.